Maire du Tour du Parc depuis 2014
Vice-président à Vannes Agglo (GMVA),
en charge des finances

Suppléant de David Lappartient,

Président du Conseil Départemental

du Morbihan (56)

Biographie

A 44 ans, François Mousset est Vice-Président à l’Agglomération de Vannes (GMVA), en charge des finances et de la prospective financière. Il est Maire du Tour du Parc, suppléant du conseiller département David Lappartient et chef d’entreprise.

Engagé très jeune dans le monde associatif et politique, soucieux de l’intérêt général, il est habité par des convictions fortes : une droite populaire, un pays dynamique et attractif, une vision juste sur les questions économiques, environnementales et sociales.

Il est aujourd’hui acteur d’un nouveau paradigme politique en vue de transformer la défiance qu’ont les électeurs envers leurs élus, en un sentiment de confiance.

Mieux le connaître :

De l’ostréiculture à la science

Né à Vannes il y a 44 ans, j’ai grandi au sein d’une famille porteuse de valeurs comme le travail ou encore le respect. Mon père exerçait le métier d’ostréiculteur. Mon enfance a ainsi été rythmée par les horaires de marées. Dès mon plus jeune âge, le week-end et pendant les vacances scolaires, j’apportais mon aide à l’entreprise familiale.

Je retournais d’interminables rangées de poches d’huîtres dans les parcs, été comme hiver, conduisais les tracteurs, camions et autres chalands ostréicoles. 

Les journées démarraient régulièrement avant 4H du matin et se terminaient rarement avant 20H. Je participais aussi à la vente d’huitres sur les marchés où j’ai pris le goût de rencontrer des clients et commerçants de tous horizons.

Assurément le métier de mon père a façonné ma personnalité et a ancré en moi des valeurs fondamentales. Ma mère était quant à elle fonctionnaire au département du Morbihan. Lorsque j’étais collégien à Jules Simon à Vannes puis lycéen à Lesage, je la rejoignais tous les soirs en traversant les jardins de la Préfecture pour rejoindre le siège du Département où se trouvait son bureau. J’y croisais des conseillers départementaux et parfois le président Jean-Charles CAVAILLE. Cette expérience a également participé pour beaucoup à ma construction dans un univers très différent de celui de l’ostréiculture.

Grâce à des enseignants captivants qui m’ont transmis, entre autres, le goût des mathématiques et des sciences physiques, je me suis dirigé vers des études scientifiques après mon bac S.

En 2001, j’ai intégré l’École Nationale de Chimie de Paris pour y préparer un doctorat. Le sujet, sur le retraitement du combustible nucléaire, m’intéressait au plus haut point. Le recyclage de ce combustible est un enjeu majeur, tout comme celui des autres déchets d’ailleurs, et y apporter ma contribution était riche de sens pour moi. J’ai mené mes recherches dans un laboratoire du CEA de Marcoule, près d’Avignon. En décembre 2004, j’ai soutenu ma thèse à Paris et ai obtenu le grade de Docteur ès-sciences.  

De la science à l’entreprenariat

Bien qu’ayant de belles opportunités post-doctorales à Sacramento (Californie) et à Rokashomura (Japon), j’ai choisi de me lancer dans l’entreprenariat. Les entreprises de mon grand-père, boucher-charcutier à Sarzeau et de mon père ostréiculteur, ont assurément forgé chez moi une volonté d’entreprendre. Ainsi, dès février 2005, je signais un compromis pour le rachat du Chantier Naval du Redo à Arzon. 

Je faisais le choix de m’éloigner de la chimie et d’une carrière toute tracée afin de revenir sur les terres de la presqu’île de Rhuys qui me sont si chères.

Le challenge était de taille. Je démarrais sans rien, lourdement endetté auprès des banques pour racheter cette société. Mes atouts étaient ma capacité de travail, ma faculté d’adaptation et une motivation à toute épreuve. 

J’ai ainsi appris un nouveau métier « sur le tas », assisté chaque compagnon de l’entreprise sur son métier : mécanique, stratification, charpente marine, manutention, électronique, … Parallèlement, j’actionnais mon plan de développement commercial de l’entreprise en la positionnant sur de nouveaux marchés. 

En 2011, après avoir cédé le chantier naval, j’ai créé une nouvelle société d’importation de bateaux de plaisance en collaboration avec des constructeurs Finlandais, Allemand, Espagnol, Suisse et Britannique. Mon goût prononcé pour le challenge, pour le contact client et pour les échanges avec des professionnels de pays européens a été un véritable moteur dans cette nouvelle aventure.

Animé par l’intérêt général

Dès mon plus jeune âge, la politique m’a passionné. J’aimais les débats politiques où chacun, habité par ses convictions, tentait de convaincre. Je me souviens aussi avoir accompagné mes parents à de nombreuses réunions de Raymond Marcellin. J’admire toujours l’engagement de cet homme si ambitieux et si visionnaire pour notre territoire. 

Dès que je l’ai pu, je me suis engagé dans des responsabilités d’abord associatives puis politiques. A 20 ans, j’ai été élu Président du Judo Club de Sarzeau. J’estimais que ce club m’avait beaucoup apporté et que je devais m’y investir au profit de tous les pratiquants.

En 2011, en sortie de crise économique, étant convaincu que l’union ferait la force, j’ai organisé des opérations commerciales conjointes avec deux entreprises du territoire. Ce fût un franc succès. C’est ainsi qu’en 2012, nous avons créé un Club entreprise Morbihannais bien connu maintenant, le CAP56. Les 60 entreprises membres m’ont renouvelé leur confiance 6 années consécutives. Les actions menées ont contribué significativement au développement des entreprises membres, mais également à aider des personnes de notre territoire dans le besoin grâce à des actions caritatives locales.

A 24 ans, je me suis engagé en politique en tant que conseiller Municipal du TOUR DU PARC. Mes missions s’articulaient autour de la jeunesse, du sport et des finances. Je ne me suis pas représenté en 2008 étant très pris par les activités professionnelles. 

Toutefois, en 2014, la municipalité était en crise, sous tutelle de la Préfecture pendant deux années. Les panneaux « à vendre » fleurissaient sur les maisons et les terrains qui ne trouvaient plus preneur. La situation était grave.

Camille LE JOUBIOUX, Maire de 1995 à 2008, me demanda de monter une équipe et un projet pour venir en aide à la commune et redresser tant son fonctionnement que sa notoriété.

C’est ainsi que j’ai décidé de présenter ma candidature avec un programme ambitieux et porteur d’espoir. J’ai été élu Maire en mars 2014 et les électeurs m’ont renouvelé leur confiance en 2020. Après 8 années de mise en œuvre de mon projet politique, accompagné par des élus volontaires et engagés, je me réjouis de l’évolution du TOUR DU PARC. Nous avons su préserver sa singularité, ses paysages tout en la dynamisant. Les finances sont saines et permettent dorénavant de soutenir les investissements communaux au profit de tous.

En 2014, j’ai été élu 1er vice-président de la communauté de communes de la Presqu’île de Rhuys en charge des Finances, de l’aménagement du territoire et des ressources humaines. J’ai par la suite été élu Vice-Président de Golfe du Morbihan Vannes Agglomération (GMVA) en charge des Finances et de la Prospective Financière. Ce poste me permet d’avoir une vision transversale sur toutes les compétences exercées par l’agglomération.

Depuis 2015, je suis le suppléant de David LAPPARTIENT au Conseil Départemental.

Ma volonté de devenir acteur d’un nouveau
paradigme politique, s’inscrit dans la continuité de mon engagement : celle d’un homme libre de ses convictions et désireux de défendre l’intérêt général.

Je suis doté d’une solide expérience liée à mon métier et à mes mandats à tous les niveaux de la politique locale : commune, communauté de communes, agglomération et département. Je sais les difficultés que génèrent certains règlements, certaines lois, voire le fonctionnement intrinsèque de l’État dans vos vies quotidiennes. Vous m’en parlez chaque semaine lors de mes permanences.

Fidèle à mes valeurs, je mène une politique pragmatique, de terrain avec l’objectif de redonner confiance aux électeurs.

François Mousset

En vidéo

Lire la vidéo

En images

Découvrir mes convictions

Vous souhaitez me contacter

Sélectionnez le réseau sur lequel vous souhaitez partager cette page

Facebook
Twitter
LinkedIn
Skype
WhatsApp
Print
Email